Chez Daan de Kladwerk

Après une rénovation en profondeur, au cours de laquelle les propriétaires ont presque entièrement démoli la maison qu’ils louaient, Daan et son ami ont dû emménager dans leur nouvelle maison. Apart les quatre chaises Louis XV de tante Mia, ils n’avaient aucun héritage à prendre avec eux.

Voyons le point positif, ils pouvaient partir de zéro pour constituer leur propre intérieur selon leur conception et leurs goûts. Pour les dressings , ils ont rapidement pensé à Kewlox.

Daan a conçu sa maison tout seul il y a un an. Il y a fondé son propre bureau convaincu qu’il y a toujours de la place pour un autre cabinet d’architectes. “Le nom KLADWERK vient du plaisir de créer, de dessiner, d’essayer” explique-t-il.

Pour créer un sentiment d’espace, il a fait ressortir les côtés bruts : “Vivre en ville, c’est souvent vivre entre deux murs. C’est pourquoi j’ai utilisé les trois façades libres (avant, arrière et toit) autant que possible. Le garage d’origine, qui ne pouvait contenir qu’une voiture deux chevaux et une brosse à récurer, a été intégré à la maison pour créer un long axe visuel.

Pour le vide, nous avons dû sacrifier une chambre, mais nous considérons que ça a été la meilleure intervention de la rénovation. Cela donne une impression d’espace supplémentaire à l’intérieur. J’ai toujours secrètement rêvé d’un loft, pour moi c’est un lieu de bonheur et en hiver, il ne fait pas aussi froid que certains le prétendent”.

“Enfant, j’ai eu deux armoires Kewlox d’occasion”, explique Daan. “Ces deux meubles sont entièrement liés à mon enfance. Un des souvenirs que j’ai toujours gardés c’est mon séjour en France où nous avons utilisé les portes de l’armoire comme base de dessin. De retour chez nous, ces portes, bien qu’un peu plus tachées et rayées, sont simplement retournées dans le placard”.

Afin de préserver ce sentiment d’espace, ils ont choisi Kewlox : “Nous ne voulions pas que l’espace vacant soit à nouveau occupé par de lourdes armoires. Pour cela, Kewlox dispose de nombreuses options : buffets flottants, armoires ouvertes, armoires sur pieds,… Tout cela contribue à aérer la maison. Les matériaux de base de l’armoire sont également naturels et recyclables, ce qui correspond parfaitement aux matériaux à partir desquels la maison est construite”.

Un autre facteur décisif, c’est la couleur. Dans le travail de KLADWERK, ainsi que dans le style des habitants, la couleur est centrale. “Vivre doit être amusant”, explique Daan. “Nous nous sommes bien amusés à jouer avec les façades des meubles. Par exemple, nous avons acheté la lampe orange dans la salle à manger sur un site d’occasion et nous nous sommes assurés que les façades des armoires étaient bien assorties. Dans le bureau et la salle de bains, nous avons fait assortir les couvre-portes à la couleur des murs”. Une maison reflète la couleur et le goût de ses occupants. Et il est clair que deux personnages hauts en couleur vivent ici !”

Daan Janssens, Kladwerk architecten, Anvers